Stéphane Mercurio

D'abord des études de droits, puis l'humanitaire, enfin le journalisme avant une rencontre avec le documentaire qui bouleverse sa vie. Stéphane Mercurio réalise son premier film Scènes de ménage avec Clémentine aux Ateliers Varan en 1992.
Il sera diffusé par Arte et sélectionné dans de nombreux festivals. En 1993, elle tourne un film sur une lutte pour le logement.
Entre Vivre sans toit et Cherche avenir avec toit, je crée avec 10 autres personnes une entreprise de presse et d’insertion : La Rue, mensuel vendu à la criée par des sans domicile. J’en ai été la rédactrice en chef adjointe puis la rédactrice en chef de octobre 1992 à avril 1996. En 1996, elle écrit et réalise Cherche avenir avec toit. Ce film marque le début de la collaboration avec Iskra. Depuis, film après film, Stéphane Mercurio donne la parole aux « oubliés », et cherche de nouvelles formes d’écriture.

A côté
en collaboration avec Anna Zisman - 92’ -- Iskra -.Mille et Une. Films - Forum des images. Sortie en salles prévue en octobre 2008. Avance sur recettes et aide à la musique CNC - avec le  soutien de  la Région Ile de France, de la Région Bretagne et du Conseil Général du Val-de-Marne et de la Ville de Rennes.
sorti en salle en France le 29 octobre 2008
http://www.a-cote.eu
Ces femmes deviennent toutes des héroïnes de Maupassant. C’est sublime...
Pierre Murat / Le Masque et la Plume - France Inter
De grâce, courez vite voir A côté !
Laurent Delmas / On aura tout vu - France Inter
Un documentaire exceptionnel qui apporte un regard nouveau sur les enjeux des politiques carcérales.
M.V. / Humanité Dimanche
L’implication des épouses ou des mères de prisonniers pour défendre le documentaire  montre le lien de confiance qui s’est noué avec ces femmes de Rennes.  Elles savent gré à ce film d’une justesse bouleversante de s’être tenu à côté d’elles.
Bruno Bouvet / La Croix
Un documentaire poignant qui prend par un bout de lorgnette ce que l’opinion publique ne saurait voir.
Patrick Ducome / L’hebdo des socialistes
Un film salutaire en cette période où la France semble prendre conscience de son désastre carcéral.
Ondine Millot / Libération
Ça rigole et ça pleure. Sans jamais y pénétrer, tout est dit de la taule.
Dominique Simonot / Le Canard Enchaîné
Il y a des films qui donnent l’impression d’avoir trouvé l’équation exacte entre leur sujet et leur forme, et atteignent par là une forme de «grâce»...
Dissidenz
Vous verrez ce que c’est que l’amour !
Salles de cinéma Utopia
On ressort de la salle de projection bouleversé par tant de courage et révolté par cette volonté cruelle de faire disparaître l’humain.
Stéphane Caillet / À voir à lire
Le mariage parfait entre la force du cinéma et la puissance du réel.
Studio Magazine

Louise, son père, ses mères, son frère et ses sœurs
2004 - 52’ - Iskra / Forum des Images - Diffusion France3 en février 2005.

Plans communicatifs de bonheur familial, archives personnelles ou entretiens intimistes, le film, tout en subtilité, est un éloge de l’imagination.
Un bouleversant film d’amour.

Télérama
Des questions éthiques, politiques, amoureuses que cette famille hors norme n’a cessé de se poser plutôt avec bonheur.
Les Inrockuptibles
Un film pudique qui éclaire et dépasse le débat sur l’homoparentalité.

Le Nouvel Observateur
Ici rien à voir avec des confessions dont on serait le réceptacle passif. Ce document est marqué du sceau de l’intelligence du cœur et l’ouverture d’esprit. Qualités incontestables des protagonistes de cette histoire, difficile et belle, et des réalisateurs.
Pour le plus grand bénéfice d’un questionnement sur l’amitié, l’amour et la filiation.

Télé 7 jours.
Amour, amitié, désir d’enfant…un film sur l’homoparentalité et l’évolution de notion de famille.
« Ce film est un élément positif apporté au débat que la France ne veut pas avoir. Débat qui touche à la fois aux discriminations par rapports
aux orientations sexuelles et à l’hypocrisie encore plus forte concernant l’adoption ».

Le Monde - NoëL Mamère (Verts)
La grande famille de Gérard Filoche.
« Le visage entre les mains, le sourire un peu crispé, Sybille appréhende ce moment.
Après 19 ans de silence, demain soir, ses élèves apprendront qu’elle est homosexuelle.
« Dans le monde enseignant l’homosexualité est encore difficilement acceptée » déplore-t-elle. »
France-soir 

Hélène aux urgences
2003 - 15’ – Iskra.

Hôpital au bord de la crise de nerfs
2003 - 52’ - Iskra - Diffusion France 2 en juillet 2003.

Sans principe  ni précaution, le distilbène
2002 - 60’ - Iskra - Arte France – Diffusion Arte en février 2002.

Le bout du bout du monde
2000 - 55’ - Productions 108/Voyage.

Walking to work/la marche de l’espoir

26’ - 2000 - La marche européenne contre le chômage - Pour la série européenne Eureka/Utopia. Arte, BBC, TV4. Compagnie des Phares et Balises.

Envies de justice

50’ -  2000 - Iskra / La cinquième. Diffusion La Cinquième en avril 2000.

Éclats de vies

26’ - 1999 - Iskra/Périphérie/France 3. Diffusion France 3/Sagacités en février 1999.

Un jour, je serai secrétaire

35’- 1998. Les producteurs indépendants associés /Arte. Diffusion Arte (théma «Secrétaires») en juillet 1998 – Diffusion Teva en septembre 99.

Cherche avenir avec toit

59’ - 1997 - Iskra/ Canal +/ La Vidéothèque de Paris. J’accompagne des SDF jusqu’à leur nouvel appartement. Le passage de l’exclusion à une vie «presque normale». Diffusion Canal+ en avril 98 (rediffusé en juillet et août). Rediffusion en 2005 pour l’anniversaire de Canal+

On se lève après Cherche avenir avec toit avec un fol espoir et une folle envie de militer (…) C’est aussi très drôle, certaines scènes rappellent même celles du très culte Full Monty. On ne saurait trop vous le dire, Cherche avenir avec toit est un formidable documentaire.
Libération
Une caméra attentive mais jamais pesante, une attention aux signes comme aux silences, Cherche avenir avec toit démontre que la télévision, quand elle le veut et s’en donne les moyens, peut parler du réel sans tomber dans le misérabilisme ou l’optimisme béat.
Les Inrockuptibles
Plus qu’un documentaire, un véritable film, formidable, qui nous donne à partager un moment dans la vie des laissés pour compte de la société. Télé-Loisirs
Sans fioriture ni complaisance, un document qui prend à rebrousse-poil les clichés sur les SDF (…) Des instants de pur bonheur ou de vraie galère, saisis au vol sans voyeurisme ni fausse pudeur.
Télémax
Un témoignage maîtrisé, superbement humain, qui en dit plus long que les meilleurs débats d’experts. À ne pas rater.
DS
Une réflexion intéressante et originale sur le logement en tant que moteur d’un retour vers la normalité.
Télé-Poche
Cherche avenir avec toit. Un joli titre pour un documentaire formidable de Stéphane Mercurio. À ne pas rater.
Marie-Claire
Ce film tourné sur plus d’un an, a voulu prendre le temps d’insister sur l’essentiel, souvent invisible aux regards pressés.
Télérama
L’œil complice de la caméra de Stéphane Mercurio les attendait à la sortie de la précarité.
L’Humanité Hebdo

Vivre sans toit
52’ - 1994 - Productions 108. Diffusion Téléssonne en mars 1995 et Planète en juillet 1995 et juillet 1996.

Défense d’entrer
20’ - 1993 - Productions 108/TV5. Diffusion TV5 en mai 1993.

Scènes de ménage avec Clémentine
18’ - 1992 - Ateliers Varan/Ima/Arte. Diffusion Arte dans «Premières vues» en 1994, rediffusé dans le cadre du best off de l’émission.

Collaboration épisodique avec le magazine Brut d’Arte.


Share/Save/Bookmark